Retour accueil
Patrimoine
Nature
Loisirs


Historique du village

Cazouls d'Hérault, village languedocien ou de la Septimanie romaine, tire ses origines d’un ancien franchissement de l’Hérault par bac. Le chemin de "Lanau", en occitan "la barque", en perpétue le souvenir. Au 13ème siècle, les Templiers fondèrent leur Commanderie. Ce sont probablement eux qui fixèrent à proximité de leur château le noyau de peuplement actuel. Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, qui les remplacèrent, vendront une partie de la seigneurie à Thimothée de Monchal. Cette co-seigneurie se maintiendra jusqu’à la Révolution. Par la suite, la vigne envahira la plaine et deviendra la principale ressource du village. Sa particularité, Cazouls la doit à ses digues pour se protéger des crues de l’Hérault. Aujourd’hui, elles sont devenues un lieu de promenade et permettent aux visiteurs de découvrir d’une manière insolite la plaine de l’Hérault.

Le nom de Cazouls d’Hérault

A travers les siècles et les ages, le nom de Cazouls d’Hérault a beaucoup évolué. Le tableau ci-dessous retrace par année les différents noms attribués à notre commune et les ouvrages ou ils ont été lus tels qu’ils sont retranscrits.

Années

Livres d’histoire et orthographe de Cazouls

822

Villam de Cinciano *) et Cazules

825

Cazules (Cartulaire d’Aniane)

971

Casellas in comit Agath (Cartulaire de Gellone)

990

Ecclesian San Petri cin sun porturio ad adimentarios

1150

Cazols

1173

Villa de Cazulis **) (Arché d’Agde)

1181

Villa de Cazulis (Cartulaire d’Aniane)

1195

Terminio de Cazulis (Cartulaire d’Agde)

1203

Ecclesiam San Petri de Cazulis

1222

Villa de Cazulis (Hôtel de Ville de Narbonne)

1307

Domus Milicia Templi de San Petri Villa de Cazulis

1312

Domus Sanctis Johanis Hierusalem de Cazulis

1344

Cazulis Juxta Pedenacio (A.Municipales de Pezenas)

1361

Cazulis

1577

Cazoux

1622

Cazoulx

1625

Cazouls d’Hérault

1626

Cazoulz (selon F.R Hamlin)

1649

Cazoulz (selon F.R Hamlin)

1668

Cazouls d’Hérault

1740

Cazouls d’Héraus

1760

Cazoulz (selon F.R Hamlin) ou Cazoul d’Héraud

*) Cinciano / Cissan : commune qui se situait entre Cazouls d’Hérault et Nizas
**) Cazulis : Nom d’époque Gallo-Romaine qui signifie "aux petites maisons"

La Septimanie dans l’histoire

La Septimanie : à priori, curieux nom proposé un moment donné pour rebaptiser la Région Languedoc-Roussillon. A la lecture des différentes informations historiques, ce nom se veut justifié d’un point de vue historique et géographique.
L’histoire démontre qu’en 473 après J.C, on trouve la première mention écrite du nom Septimanie. On attribue l’origine de ce nom à deux phénomènes.
En 49 après J.C, César après sa victoire sur Marseille, permit à Narbonne de prendre la première place sur le littoral méditerranéen. César renforça alors la présence romaine dans le sud en fondant d’autres colonies, dont celle de Béziers, la Colonia Julia Septimanorum Baetera, destinée aux hommes de la VIIe légion. Selon certains historiens, ce sont ces vétérans, les septimani, qui donnèrent, 6 siècles plus tard, leur nom à la province de Septimanie.
On attribue plus vraisemblablement le nom de Septimanie aux sept évêchés qui jalonnaient la Province. Du 5ème au 10ème siècle, la Septimanie recouvrait les départements de l’Aude, de l’Hérault.

4 extraits de "Mes souvenirs de jeunesse" par Amédée Lagriffoul

Amédée Lagriffoul, né le 16 avril 1814, capitaine en retraite, chevalier de la Légion d'Honneur, était l'ancien Maire de Cazouls d'Hérault. Son petit ouvrage "Mes souvenirs de jeunesse" évoque les conditions de vie à Cazouls d'Hérault au cours de la première moitié du XIXe siècle.
L'imprimerie G. Firmin, Montane & Sicardi à Monpellier, rue Ferdinand-Fabre et quai du Verdanson, à édité son ouvrage en 1904.

La chronique de Maxime Bellières

La chronique de Jean-Claude Séguéla chronique Jean-Claude Séguéla


Mentions légales