Retour accueil
Patrimoine
Nature
Loisirs


L'environnement

Crues et inondations

Les crues des cours d'eau et, par conséquent, les inondations des zones basses des plaines et des agglomérations du Languedoc ont leur origine dans des configurations météorologiques particulières qui se produisent surtout en automne (septembre, octobre et novembre), mais aussi en saison pré-printanière (février, mars). crues et inondations

Les plus hauts niveaux de crues atteintes par l'Hérault et la Boyne sont dorénavant signalés grâce à des macarons en faïence apposés à plusieurs endroits du village par les services de l'agglomération et du Syndicat des Eaux de l'Hérault, à savoir au clocher de l'église, au porche des Templiers, à la station de pompage ...

Passe à poissons au seuil de l'Hérault situé au niveau de la centrale hydro-électrique

Depuis l'été 2013, des travaux ont conduits par le Syndicat Intercommunal des Eaux de la Vallée de l'Hérault (S.I.E.V.H.) pour aménager une passe permettant aux poissons de franchir le seuil de l'Hérault situé à la centrale hydro-électrique.
Le 7 septembre 2013 dans l'après-midi, le S.I.E.V.H. a organisè une journée portes ouvertes avec une visite commentée de la station de pompage et de la centrale hydro-électrique ainsi que de la passe à poissons, ouvrage en construction en 2013 sur le barrage de l'Hérault. passe de poissons

La protection de l’environnement à Cazouls

Afin de sensibiliser les Cazoulins à la préservation du patrimoine naturel et initier de bonnes pratiques en matière environnementale, un Petit Journal de l’Environnement est publié mensuellement. Pour le consulter :

Le désherbeur zéro herbicides du SIEVH

Le Syndicat des Eaux de la vallée de Hérault (SIEVH) a initié depuis quelques années un programme de préservation de la qualité des eaux de captage des puits de Boyne et Hérault, ressources situées à Cazouls. Ce programme regroupe des actions à destinations des agriculteurs et des services communaux, tous usager de produits phytosanitaires, pour les sensibiliser et les initier aux réductions de ceux-ci.
Dans la continuité de ce projet, les espaces verts communaux et les peupliers du SIEVH sont entretenus depuis 2 ans par le troupeau de brebis de Nicolas Saudadier, berger établi à Fontès, ce qui réduit le nombre de passages d’épareuse deb 5 à 2. Dans la continuité, la communauté d'agglomération Hérault-Méditerranée a fait l’acquisition d’un désherbeur mécanique qui permet de désherber les sols stabilisés. Ce matériel est une solution de désherbage alternatif écologique, il évite l'utilisation de désherbants. Économe à la fois en eau et en énergie, ce désherbeur permet d’entretenir les allées du cimetière, celles du sentier botanique de l’Esparos ainsi que les abords des terrains de tambourins et sera conduit par deux employés de la CAHM, Jérémy Hernandez et Helen Py. Le SIEVH et la commune de Cazouls ont pour objectif de maintenirr l'objectif zéro pestiicides sur la zone de protection des captagesafin de protéger une ressource cpitale, l'eau de nos sous-sols.

Estive 2012 des moutons

Le 13 mai 2012 sur la route de la Tuilerie, les Cazoulins ont accueilli le berger Nicolas Saubadier du Causse de Fontès avec son troupeau de moutons. Il est arrivé pour mettre ses bêtes pendant 5 mois en estive sur les terrains communaux autour de Cazouls où il les fera paître en bonnes "tondeuses écologiques".

Cazouls d’Hérault – un environnement à protéger

Depuis le 16 octobre 2006, les zones humides de Cazouls (Ripisylve de l’Hérault et de la Boyne), sont inscrites dans l’inventaire départemental. Cet inventaire fait partie d’une démarche nationale, préconisée par le Schéma Directeur d’Aménagement et de gestion des Eaux issu de la loi sur l’eau de 1992. Cette inscription est la reconnaissance que le territoire de Cazouls a un intérêt écologique majeur : faune et flore remarquable, rôle épurateur de certains milieux, intérêt paysager, de la Ripisylve, régulaton des cures. Mais ce milieu reste fragile ; il doit être protégé de toute pollution.

Les bons gestes pour l’environnement

Evitez les produits à usage unique !

Les lingettes jetables sont des textiles imprégnés d’un produit détergent, jetés après un seul usage : ni recyclables, ni compostables, ces lingettes ont un effet désastreux sur l’environnement car elles génèrent bien plus de déchets que les produits plus traditionnel (1,1kg par an dans le cadre de l’entretien classique d’une maison de 100m², 23kgs dans le cas d’un entretien par lingettes de la même maison).
Certes, ces produits à usage unique sont très pratiques mais il sont aussi 15 fois plus chers…
C’est pour ces raisons que nous vous demandons d’être vigilant et de ne surtout pas les jeter dans les WC.

La pollution des berges de l'Hérault

Les berges de l'Hérault sont malheureusement souillées par des gens peu scrupuleux. En 2008, la "Plagette" située à la confluence de la Boyne et de l'Hérault, avait été envahie de détritus à un tel point que le chemin y conduisant a été fermé à la circulation automobile. En effet, seuls vélos et piétons peuvent désormais emprunter ce passage, des blocs de pierres ont été placés en bas du "Lac".
En été 2009, c'est l'"Embarcadère", endroit au demeurant charmant, qui servait de poubelle. Des détritus jonchaient le sol sur plusieurs mètres. Outre le fait que cela nuise évidemment au paysage et brise le charme des berges de l'Hérault, cela soulève aussi des problèmes d'hygiène et de salubrité, d'autant plus que des zones de captage du Syndicat Intercommunal des Eaux de la Vallée de l'Hérault sont situées non loin de là. A un autre endroit, c'est un certain nombre de bouteilles qui ont été oubliées sur place. Enfin des promeneurs ont découvert un véhicule abandonné à proximité du fleuve. Celui-ci a été signalé à la gendarmerie.
Ces lieux pollués vont être nettoyés et seront pris en charge par la collectivité, les responsables n'étant pas connus. Mais il est regrettable que des lieux propres et appréciés des promeneurs soient laissés dans des états pareils, conduisant les propriétaires, publics ou privés, à en interdire l'accès.

La place de la fontaine s'est faite belle pour les beaux jours de 2009

Quelques rues furent tour à tour barrées à la circulation afin que les employés de l'Agglomération aient pu élaguer les platanes communaux. En ce qui concerne les arbres majestueux de la place de la Fontaine, une coupe particulière leur a été octroyée. Ils ont été taillés en tonnelle. Le résultat ne fut pas immédiat, mais leur forme devrait évoluer au fils du temps. Les branches monteront moins haut et les riverains auront beaucoup moins de feuilles sur leurs toits. L'ombrage de la place en sera plus agréable.
En 2008, l'agence départementale avait rafraîchi les platanes relevant de leurs compétences, c'est-à-dire ceux longeant les routes départementales. Il n'y avait donc pas d'intervention prévue pour eux en 2009.
Elagage des platanes bordant les départementales

La chronique de Xavier BOUTOLEAU

L’environnement prend une place de plus en plus importante dans notre société. Changement climatique, risques majeurs (inondations pour Cazouls), pollutions diverses, problèmes liés à la ressource en eau, préservation des milieux naturels, éliminations des déchets … Tous ces problèmes intéressent nos concitoyens, tous ces problèmes font partie de notre vie de tous les jours et si nous les éludons, alors nos enfants devront les affronter avec encore plus de difficultés. Cette rubrique n’a pas l’ambition de résoudre ces nombreux problèmes, mais simplement de faire connaître notre environnement local et régional et de décrire quelques problèmes qui s’y posent. Pour enrichir nos propos, nous avons fait appel à un spécialiste local, M. Xavier BOUTOLEAU, qui vous présentera une particularité de notre environnement. chronique Xavier Boutoleau


Mentions légales